John Cage – Trois fois quelque chose

Je suis partisan de laisser aux choses leur mystère, et n’ai jamais pris plaisir à comprendre les choses. Si je comprends quelque chose, alors je ne peux plus rien en tirer. Donc je m’emploie à faire une musique que je ne comprends pas et qui sera également difficile à comprendre pour d’autres.


Mon intention n’est pas d’exprimer une chose en particulier, mais bien plutôt de faire quelque chose qui puisse profiter à la personne qui trouve cela expressif. Que l’expression s’épanouisse, si je puis dire, dans la personne qui observe.


Par nature, l’écoute est une expérience qui consiste à entendre quelque chose, puis à réaliser que l’on entend plus cette chose-là et que l’on entend autre chose. Cela fait partie intégrante de l’écoute. Quand vous regardez un tableau, vous n’avez pas l’impression que le tableau est en train de disparaître. Mais tandis que vous écoutez les sons, vous avez l’impression qu’ils se sont évanouis, et que d’autres ont pris leur place. Et vous êtes précisément amené à considérer les évènements du point de vue de l’écoulement du temps. Tout ce qu’il vous faut voir est que vous êtes amené en contact direct avec le caractère éphémère des choses.

Extraits de Conversing with Cage (R. Kostelanetz, Routledge, 2003) – Traduction personnelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.